En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Professionnalisation des travailleurs sociaux en Italie : l'Université de Turin

Compte-rendu du dernier jour de la mobilité de 2 formateurs et 1 étudiante en Italie, sur le thème de la professionnalisation des travailleurs sociaux.

Nous rencontrons pour notre dernier jour Mme Delavalle, professeure du cours de service social accompagnée d'un autre professeur titulaire, d'une professeure vacataire, ASS en milieu carcéral, et de plusieurs étudiants ayant suivi la licence ou en cours de licence.

Nous avons d'abord une présentation historique du métier:

  • 1987: C'est le début du processus d'universtarisation à la demande des ASS ("nous ne savons pas si nous avons eu raison!" précise en riant Mme Delavalle). Les ASS sont donc formés exclusivement à l’Université (le service social dépend généralement du département de sociologie général)
  • 1993: création de l'Ordre des ASS (ordre professionnel qui garantit l’accès de ce métier au diplômé de la licence en service social).
  • Obligation récente de formation permanente (continue), chaque professionnel doit faire la preuve de trois séquences de formation continue tous les 3 ans. Sans FC, il peut être soumis à une procédure de sortie de l'Ordre. Les ASS ont des crédits de formation continue si ils accueillent des stagiaires.

Nous notons également, qu’avec l’universitarisation, les formateurs des écoles ont tous été remplacés par des professeurs d’Université dispensant des cours magistraux. Seuls quelques formateurs (16 en Italie) ont retrouvés leur poste (dont Mme Dellavalle au bout de 18 ans) en passant un doctorat.

Depuis 2017, il n'y a plus de sélection d'entrée et le cours de service social qui accompagnait habituellement 380 étudiants pour les 3 ans en a accueilli plus de 400 pour la seule première année.

Il n'y a pas de stage en première année. Il y a en deuxième année un stage de 75h, et 210h en troisième année. Le stage de seconde et troisième année est souvent dans la même structure. L'idée est de permettre à l'étudiant de bien comprendre là où il fait son stage pour lui doit permettre de travailler la relation d'aide, mais pas de maîtriser les dispositifs.

Un des grands défis soulevé par l'équipe est la croissance du nombre des étudiants et le maintien de la qualité pédagogique, en particulier pour le stage.

Lors de l'échange avec les étudiants, trois d'entre eux nous ont exposé