En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

Rencontre au département Sciences de l’éducation à l’Université de Turin – Jour 3

Compte-rendu de la dernière journée de mobilité à l'Université de Turin sur la professionnalisation des éducateurs et l'hybridation numérique des formations.

Nous rencontrons 3 étudiant.e.s en sciences de l’éducation, la responsable de cette formation, la responsable des stages-tutorat, ainsi qu’une professeure qui intervient tant auprès des éducateurs professionnels (formés dans les écoles de médecin, dans le champ du sanitaire) qu’auprès des étudiants à l’université en licence et master en sciences de l’éducation.

La formation d’éducateur en Italie

La formation des éducateurs est scindée en deux : l’une du ressort sanitaire, préparé dans les écoles de médecine, qui semble préparer des éducateurs à travailler auprès de publics en difficulté (hôpitaux, psychiatrie, addictions,…) L’autre est préparée à l’Université, elle a une dimension plus pédagogique, didactique, socio-culturelle.

Dans cette licence du département Sciences de l'éducation, il y a 3 spécialisations possibles :

  • L’enseignement qui oriente les éducateurs vers une didactique large (personne âgée, manuel éducatif, jeu éducatif).
  • Un parcours pour former des éducateurs pour les crèches
  • Enfin la troisième possibilité est la spécialisation éducateur socio-culturel (qui travaillera par ex. en ludothèque).

Une injonction politique a fusionner les deux corps d’éducateurs existe, nos interlocutrices y semblent plutôt favorables, mais sur le terrain le rapprochement semble compliqué.

2019 02 06 turin 2

Organisation de la formation et des stages dans la licence Science de l’éducation

Au niveau de la formation, la première année est consacrée au tronc commun, la deuxième année permet de choisir une spécialisation, puis la 3ème année est consacrée à l'approfondissement au stage.

Avant l’entrée en stage, qui n'a lieu qu'en 3ème année, le lien avec le monde professionnel se fait via des rencontres avec des professionnels, des projets sur le terrain, des recherches action…

Le stage se déroule sur 300 heures. L’arrivée tardive du stage dans le cursus nous pose question quant à la professionnalisation des étudiants. Comment sont-ils préparés à travailler concrètement sur le terrain ? Chaque étudiant est suivi par un tuteur à l’université, un tuteur sur le terrain. Durant la période de stage, le stagiaire participe également à un groupe d’étudiants supervisé par un psychologue (ou autre), afin de pouvoir exprimer son vécu, ses émotions (environ 12h)

L’Université propose une liste de stages parmi lesquels les étudiants peuvent choisir. Ces derniers peuvent également proposer leur propre projet, qui doit être validé par le tuteur à l’Université.

L’entrée en stage donne lieu à la définition d’objectifs que l’étudiant doit réaliser. A la fin du stage, si les objectifs ne sont pas remplis, l’étudiant doit refaire un stage de 300 heures.

L’hybridation des formations

L’université dispose depuis plusieurs années d’une plateforme numérique.

Cette plateforme est principalement présentée comme un recours pour mettre les matériaux (ressources) à disposition des étudiants qui doivent travailler et ne peuvent pas venir en cours.

L’équipe souhaiterait utiliser les outils numériques dans une vraie démarche pédagogique, au service des étudiants, mais cela demande du temps et des moyens. Par exemple de bons supports pédagogiques pourraient permettre aux étudiants de réaliser leur cursus de licence dans les trois ans impartis (il est actuellement très difficile pour les étudiants de le faire, et les études se prolongent)

Un module de formation à distance a été créé pour les nouveaux étudiants entrant à l’Université. Ce module a été mené grâce aux moyens du privé, ce qui a permis une véritable démarche pédagogique ainsi qu’un accompagnement pédagogique et technique des formateurs.

Actuellement un projet est en cours pour les éducateurs professionnels dans toute l’Italie. Ces personnes actuellement en poste doivent impérativement se qualifier afin de conserver leur travail : la formation doit comporter 70% de formation à distance/30% en présentiel.

2019 02 06 turin 1